Les « grands savants » : RIP

09.07.2014 | par Alexandre Moatti | Non classé

J'avais souligné dans mon ouvrage Alterscience l'invocation abusive des grands noms de la science, à l'appui de théories parfois fantaisistes, ou de diverses idéologies – certains antirelativistes poussant même à invoquer Einstein contre les « einsteiniens », de même que certains (par exemple Lyssenko) invoquent Darwin contre les « darwiniens ».

J'ai retrouvé une citation du mathématicien André Weil (dans un texte BibNum, Nouvelle Revue Française, 1er janvier 1955) qui dénonce brillamment cet abus. André Weil n'était pas un personnage toujours très sympathique1, mais il avait une plume acérée – voici ce qu'il écrit dans un contexte un peu différent (celui de la science en France dans les années 1950) :

[…] assez invoqués les mânes2 de Pasteur, de Poincaré, de Lavoisier : qu'ils reposent en paix, car ils l'ont bien mérité […] et leurs noms ne sont pas une mine dont on nous ait octroyé la concession à perpétuité.

Cette phrase est pleine de sagesse : ayons-la en tête quand on entend trop vanter certaines icônes, soit par leurs hagiographes, soit – pire – par ceux qui veulent les faire parler à l'appui de leurs thèses.

Weil-NrF

La nouvelle Nouvelle Revue Française du 1er janvier 1955 – article d'André Weil sous la rubrique 'Cahier de revendications'.

_______________________________________________________________

1 À ce sujet, on pourra lire le livre de sa fille Sylvie, Chez les Weil. André et Simone, Buchet-Chastel 2008 (rééd. poche Libretto, 2013) (article Images des Maths). Je remercie mon ami co-bloggueur Didier Nordon de m'avoir fait connaître cette référence.

2 Merci à André Weil de nous rappeler que mânes est un nom masculin (à la différence d'âmes), et toujours pluriel.

Publier un commentaire