Simple ? Compliqué ? Chassons les adjectifs pour les remplacer par la réponse à la question « Combien ? »

Dans un master où je coordonne une unité d'enseignement, l'évaluation par les étudiants a fait apparaître que les étudiants n'aiment pas qu'on leur dise "Ne stressez pas", lors de moments "stressants", ou bien "C'est très facile", "C'est très simple", ou "C'est très difficile".

Décidément, il y a lieu d'essayer de comprendre parce que, a priori, quand c'est simple, c'est simple et quand c'est compliqué, c'est compliqué, n'est-ce pas ? Quant au conseil de ne pas stresser, n'est-ce pas de la simple sympathie ?

 

C'est compliqué

Je commence par le "compliqué", en prenant un exemple, qui est celui de la prévision de la capacité calorifique de l'eau par la dynamique moléculaire.

L'eau, c'est l'eau, une substance liquide, transparente, inodore, insipide... dans les conditions ambiantes. Elle est composée de molécules toutes identiques, qui ont des mouvements que l'on sait maintenant décrire assez bien en tenant compte des forces entre les molécules, et notamment de ce que l'on nomme les liaisons hydrogène.

La dynamique moléculaire est une méthode numérique, par ordinateur donc, pour calculer l'évolution d'un ensemble de molécules d'eau, par exemple.

Et l'on se dit que, à partir de tel calcul on devrait pouvoir prévoir la capacité calorifique de l'eau. Or, à ce jour, par la dynamique moléculaire et même si l'on y introduit une physique plus évoluée que celle des siècles précédents, on ne trouve la valeur de la capacité calorifique de l'eau qu'avec une marge d'erreur considérable !
Autrement dit, le calcul de la capacité calorifique de l'eau est une chose "compliquée". On n'y peut rien, et je crois honnête de dire aux étudiants que ce n'est pas si simple, qu'il y a des gens pas complètement idiots qui se sont attaqués au problème et que, pour l'instant, on n'y arrive en réalité pas.

 

Un autre exemple rencontré : quand on résout l'équation de la diffusion (la même que la propagation de la chaleur, due à Jean-Baptiste Fourier), on est conduit à faire un changement de variable un peu étonnant, en racine carrée du temps. Pourquoi ?

Cela me choque que l'on ne m'ait pas dit, à moi étudiant, que ce changement de variable a été très difficile à trouver, au point que ni Fourier (excellent mathématicien), ni Fick ne l'avaient en mains. Il a fallu ce génie qu'était Ludwig von Boltzmann pour le trouver... et résoudre enfin ces équations.
Bref, ce changement de variable doit être dit "compliqué", même s'il est "simple", aujourd'hui, de le faire.

 

C'est simple, c'est très simple

 

À propos de "c'est très simple", il semble qu'il puisse y avoir une discussion, en ce sens que l'on connaît évidemment l'existence de professeurs prétentieux qui trouvent « évident » des choses qu'on n'a fini par comprendre qu'après un long chemin.
Donc oui, il y a une sorte de prétention, de supériorité, et cetera, à dire parfois "c'est très simple".

Mais il y a aussi des cas où c'est effectivement simple ! Et, en réalité, j'analyse que cette simplicité est relative à un niveau de connaissances ou de compétences.

Par exemple, la proportionnalité est une chose difficile pour des élèves de l'école élémentaire, mais très simple (en tout cas, elle devrait l'être) pour des étudiants en master 2.

Et, si l'on n'est pas prétentieux ni supérieur, dire " c'est très simple", c'est aussi une façon de faire observer que nos amis devraient connaître la notion que l'on dit être simple. Oui, c'est un reproche, dans certains cas, et je crois que nos amis qui apprennent ont intérêt à l'accepter comme tel, au lieu de se complaire dans une médiocrité qui nous afflige tous (souvenez-vous que j'ai affiché sur le mur de mon bureau : "Oui, je suis insuffisant, mais je me soigne").

 

Pour le futur

J'ai donc une idée : je vais continuer de dire "c'est très simple" ou "c'est très compliqué" à mes amis, mais chaque fois que je le dirai, j'assortirai mon observation d'une explication des raisons pour lesquelles je la fais.

Pour le "ne stresse pas" ; ce n'est pas mon habitude de dire cette phrase, de sorte que je ne considère pas longuement la chose.

Et, en tout cas, tous ceux qui étudient honnêtement, sans prétention, en y passant du temps, ont mes encouragements !


Un commentaire pour “Simple ? Compliqué ? Chassons les adjectifs pour les remplacer par la réponse à la question « Combien ? »”

  1. kounde Répondre | Permalink

    Maitre KOUNDE(Téléphone/whatsapp : +229 67 52 55 13)
    Vous êtes tous nés pour briller, évoluer et non pour passer toute votre vie en difficulté, vous avez besoin du bonheur et du changement dans votre vie, mais il y a toujours de blocage sur tous les plans comme : en amour, au travail, en société, et beaucoup d’autres que j’ignore.Le grand marabout Maitre KOUNDE est là pour vous aider dans tous les domaines :
    Retour d'affection - Empêcher le divorce - Chance pour réussir - Devenir riche - Guérison de toutes maladies - Attirance de la clientèle - Désenvoutement - Protection, etc.
    Téléphone/whatsapp : +229 67 52 55 13

    Contacte du maître:
    Email: professeurkounde@hotmail.com
    Tel/whatsapp: +229 67 52 55 13
    Site web: https://www.rituel-pour-devenir-riche.com/

Publier un commentaire