RSS
 

Le milieu culinaire, notamment l'enseignement, discute depuis très longtemps du départ des cuissons dans l'eau : à chaud ou à froid ? Au-delà des règles, il y a des effets, des mécanismes, et c'est cela qui doit nous guider. Car quand nous cuisons, que voulons-nous faire ? D'une part, nous voulons tuer les micro-organismes qui contamineraient la surface. D'autre part, nous voudrions lessiver d'éventuels composés toxiques. Nous voulons aussi parfois donner du goût, changer le goût des ingrédients... Et nous... Lire la suite

 

  Nous avons repris hier les séminaires de gastronomie moléculaire, avec des questions sur la cuisson des pommes de terre. La première question posée était de savoir s'il y aurait une différence de goût perceptible pour des pommes de terre cuites avec ou sans la peau. Nous avons utilisé des bintges, et nous avons pris soin de sélectionner des pommes de terre de même calibre. Puis nous avons plongé ces pommes de terre dans de l'eau bouillante, et nous les... Lire la suite

 

  Nous avons lancé début 2022 une grande étude autour de l'hypersensibilité – ou plutôt de la sensibilité. Vous avez été nombreux à participer : plus de 35,000 personnes, largement au-delà de nos espérances ! Voici en quelques mots les résultats des données que vous nous avez offertes. On parle souvent d'hypersensibilité, mais il ne s'agit que de l'extrême d'une grandeur continue : la sensibilité environnementale. La sensibilité environnementale désigne une tendance plus ou moins grande à détecter et à... Lire la suite

 

Le télescope James Webb continue d’émerveiller le monde entier avec des images d’une précision et d’une beauté à couper le souffle. Sachant qu’il détecte essentiellement les radiations infrarouges auxquels nos yeux sont insensibles, chacun est conscient qu’il s’agit de « fausses » couleurs. Mais qu’en est-il des images produites par le télescope Hubble qui, lui, est sensible dans le domaine visible ? On pourrait penser que les couleurs de ces images – comme celle des Piliers de la création (Fig. 1) – sont... Lire la suite

 

La station debout, avant d’être une marque de  politesse voire une morale, s’impose  très tôt dans le cours de la gestation du jeune embryon qui naîtra Homo sapiens : entre la sixième et la huitième semaine, l’ilium acquiert sa forme définitive et a effectué une rotation qui le place à l’aplomb de l’ischium alors que le bassin où s’appuieront les membres inférieurs se construit, ce qui permettra au nouveau-né d‘acquérir la station debout peu après sa naissance. Cette architecture nouvelle... Lire la suite

 

Ces marsupiaux herbivores fouisseurs peuplent les forêts et prairies montagneuses d’Australie et Tasmanie. Le terme wombat est empruntée à la langue du groupe aborigène des Darug qui vivaient dans la région de Sidney et en Nouvelles Galles du Sud. Littré, suivant en cela la proposition de Geoffroy Saint Hilaire (1802), le désigne sous le terme de phascolome, rat à poche, alors que le Vombatus ursinus Show 1800 est appelé en Australie « bare-nosed wombat », wombat à nez nu. Paisibles et discrets... Lire la suite

 

Après le catalogue des articles, je vous propose un catalogue des vidéos et enregistrements audio, triés par thème. Sur un même sujet, les différents enregistrements se recouvrent souvent. Mieux vaut dans ce cas se fier aux plus récents, qui reflètent l'état de l'art scientifique le plus à jour.   Thèmes L'autisme L'éducation, la lecture La génétique, l'inné et l'acquis Intelligence, développement cognitif La médecine et les pratiques fondées sur des preuves Science, société, médias Les sciences cognitives et les neurosciences... Lire la suite

 

Les vagues de chaleur à répétition, conjuguées à l’apport de phosphates dans les plans d’eau, offrent des conditions propices à la prolifération des « algues bleues ». Au grand dam des baigneurs car la toxicité de ces dernières conduit régulièrement les autorités à interdire les baignades dans les lacs et les étangs contaminés. C’est l’occasion de préciser la nature de« algues bleues » (car ce ne sont pas des algues mais des bactéries !) et d’expliquer l’origine de leur couleur : souvent bleu-vert mais pas toujours.... Lire la suite

 

En cette période de canicule où la terre se craquèle et les cours d’eau sont au plus bas, les archéologues font parfois découvertes inattendues. La baisse importante du niveau de l’eau du lac réservoir du barrage de Mossoul bâti dans les années 1980 a en effet dévoilé, sur la rive orientale du Tigre, les vestiges de l’antique Zakhiku, ville de l’empire du Mittani, sur le site de Kemune, dans la province de Dahuk (Kurdistan irakien). L’identification du site a été... Lire la suite

 

Les assyriologues vivent souvent vieux : un nombre important de savants spécialistes des écritures cunéiformes ont dépassé les quatre-vingt-dix ans, comme par exemple Samuel Noah Kramer (1897-1990), Jean Bottéro (1914-2007) ou Miguel Civil (1926-2019). Au siècle passé, les femmes étaient beaucoup plus rares dans cette discipline. Néanmoins, Muazzez Çığ, la plus célèbre des sumérologues turcs, femme libre, laïque et engagée, fête ses 108 ans ce mois-ci. Née dans l’empire ottoman, elle continue de lire, de se tenir au courant des découvertes... Lire la suite

 

  Les défenseurs du Bitcoin utilisent des chiffres faux   Les défenseurs du Bitcoin pour justifier la consommation démente de la preuve de travail du réseau Bitcoin n'hésitent pas à publier et à mentionner des chiffres faux. Le procédé a déjà été dénoncé, voir par exemple Qui enfume qui ? Je vais détailler un nouvel exemple (mentionnant les sèche-linge) de ces chiffres faux avancés en général sans précisions pour faire croire que la preuve de travail du réseau Bitcoin n'est... Lire la suite

 

L'institut Quacquarelli Symonds (QS) fait partie de ceux qui produisent des classements mondiaux des universités, sur la base de critères toujours discutables et âprement débattus. Il ne faut évidemment pas prendre ces indicateurs pour argent comptant, et toujours être bien conscient de ce qui est mesuré, de ce que cela reflète, et de ce que cela ne reflète pas. L'une des originalités du classement QS est de se fonder, non seulement sur les publications scientifiques dans les revues internationales et... Lire la suite

 

  Réponse à Fanis Michalakis : « Non la preuve de travail n'est pas une erreur follement coûteuse » https://fanismichalakis.fr/fr/posts/on-pow-and-pos/ Le texte de Fanis Michalakis (FM) se présente comme une critique des arguments montrant que la preuve d'enjeu (POS) est préférable à la preuve de travail (POW) présentés en : Les arguments en faveur de la preuve d'enjeu et contre la preuve de travail Les arguments en faveur de la preuve d’enjeu (POS) et contre la preuve de travail (POW) pour les... Lire la suite

 

La guerre de Vladimir Poutine en Ukraine est-elle juste? Oui selon le récit russe. Non selon le récit ukrainien. Quoi qu'il en soit, la pratique de la guerre est toujours liée à l'exercice d'une certaine justice. Elle l'a toujours été. Cette vérité s'applique à nos sociétés, comme aux sociétés de chasseurs-cueilleurs. Ces sociétés claniques et/ou tribales ont leurs systèmes de justice, permettant de maintenir la paix sociale et d'organiser les rapports avec les autres groupes. Cette réalité constitue à mon... Lire la suite

 

Public ciblé : Tout public  Dernière mise à jour : 18/02/2022 Dr Masrour Makaremi, nous explique nous partage son retour d'experience sur l'IA en médecine et comment l'interprétabilité des réseaux de neurones impacte sa pratique de la médecine.  Merci à lui pour ce partage à destination du grand public. Cet article est également co-publié sur le Blog Binaire du Monde.fr Quelle est l’importance et l’impact de l’interprétabilité et de l’explicabilité, domaines de recherche très porteurs pour démystifier l’Intelligence Artificielle (IA), dans la relation entre... Lire la suite

 

Même quand les choses vont mal, il nous reste le loisir, en France, de nous disputer sur des questions de langue. On ne sait pas encore qui va imposer sa loi, de ceux qui en tiennent pour « le covid » et de ceux qui en tiennent pour « la covid », et voici que, de la même pandémie, surgit déjà une nouvelle querelle. Selon les autorités langagières, on doit prononcer « omicron » avec un n final sonore. Elles ont raison : il est naturel... Lire la suite

 

Une brochette de préhistoriens et d'anthropologues insignes – des hommes et des femmes – ont si peu apprécié le contenu du documentaire Lady sapiens, qu'ils ont rédigé ensemble un texte très critique. Il s'agit de : Anne Augereau, néolithicienne (HDR), Inrap, laboratoire PréTech (UMR 7055) Fanny Bocquentin, archéo-anthropologue, Chargée de recherche CNRS, laboratoire ArScAn (UMR 7041) Bruno Boulestin, anthropologue, Université de Bordeaux, laboratoire PACEA (UMR 5199) Christophe Darmangeat, anthropologue social, MCF (HDR), Université de Paris, laboratoire LADYSS Dominique Henry-Gambier, directrice... Lire la suite

 

Public ciblé : Tout public  Dernière mise à jour : 05/10/2021 Fabien Gandon, chercheur INRIA, nous explique ce qu'est un graphe de connaissance, sujet très important en intelligence artificielle!  Merci à lui pour ce partage à destination du grand public. Cet article est également co-publié sur le Blog Binaire blog de médiation autour du numérique du journal le Monde.fr Comment représenter des connaissances de manière formelle pour que des logiciels puissent les utiliser ? Plein de trucs ont été essayés et... Lire la suite

 

N’étant pas académicien, je n’ai pas à donner d’injonction à la langue française. Il me reste cependant le droit d’exprimer un regret. Je trouve dommage, voire trompeur, que cette langue (comme d’autres) puisse appliquer le même adjectif, « beau, belle », à une œuvre d’art et à un lieu naturel. Or je ne crois pas qu’il y ait de beauté là où il n’y a pas d’intention de la part d’un créateur. La beauté d’une peinture ou d’une musique naît d’une conjonction... Lire la suite